Synopsis et note d'intention

Interview de Guy Maddin

La presse

 

 

Winnipeg mon amour
Guy MADDIN

SORTIE EN SALLE: 21 octobre 2009

Canada, 2007, vostf, couleur et n/b, 79 min

Avec Ann Savage, Louis Negin, Darcy Fehr, Amy Stewart


Winnipeg mon amour est un hommage doux-amer à la ville natale

de Guy Maddin au Canada.



 

 

 


Ville des superlatifs, selon le réalisateur : la plus froide au monde, le plus petit parc du monde,

la ville des somnambules, des magnétiseurs et des séances de spiritisme, une ville somnolente, habitée par les esprits.

C’est ainsi que la décrit à la première personne un narrateur fatigué, en la regardant défiler derrière la fenêtre d’un train.

Plongeant son regard dans le paysage délavé, il repense à son enfance, à l’histoire et à la topographie de sa ville.



Présenté en ouverture au Forum 2008 au Festival de Berlin , My Winnipeg est un film volontaire, profond et bouleversant.







Note d’intention



En 1888, William Cornelius Van Horne, une des figures des chemins de fer qui, à la stupéfaction générale, avait fait construire des voies ferrées à travers notre vaste pays, instaura à Winnipeg une tradition qui perdure aujourd’hui encore. Cette année-là, le premier jour d’hiver, Van Horne organisa une chasse au trésor dans toute la ville. Chaque résident de la jeune cité reçut une carte au trésor et fut invité à participer. Le premier prix était un aller simple hors de Winnipeg. Avec ce concours, Van Horne espérait secrètement que les Winnipegois, après avoir passé une journée entière à sillonner la ville dans ses moindres recoins, se rendraient compte que le véritable trésor était sous leurs yeux depuis le début : la ville elle-même. Le subterfuge de Van Horne en a convaincu plus d’un, moi le premier.



En tant que réalisateur ayant vécu 50 ans à Winnipeg, j’ai été à la fois enchanté, intoxiqué et asphyxié par ma ville natale. Elle a été ma muse bien avant que je prenne la caméra. Je suis tombé amoureux de cet endroit, non seulement pour ce que j’en ai connu et aimé, mais également pour ce qu’il a été, et qu’il pourrait redevenir ! Tel un soupirant insouciant et irrationnel, j’ai fondé tous mes espoirs sur cette ville, pour avoir en retour le cœur brisé par l’impitoyable cours "progressiste" qu’elle s’échine à prendre, délaissant inexorablement son charme passé et tombant dans l’oubli insipide et la médiocrité auxquels elle aspire. Mes espoirs brisés, j’ai grandi avec d’amères désillusions sur ma ville natale.



Mais avant de fuir, je dois, par pure délectation nostalgique, passer en revue tout ce qui a compté pour moi dans ce monde autrefois merveilleux et enchanteur, car il n’est pas d’endroit plus singulier dans toute l’Amérique du Nord, ni partout ailleurs !

Je parcourrai une dernière fois les rues de Winnipeg – mon Winnipeg – et situerai pour le spectateur les sites magiques qui me sont chers, ceux qu’il suffit de désigner du doigt pour que jaillisse le passé, telle l’eau d’un puits artésien.

Une atmosphère étrange, propre au rêve, se dégage de ce lieu où les piétons préfèrent emprunter les allées que les rues officielles ; où nos sans-abri se cachent en masse sur les toits de gratte-ciel abandonnés ; et où un curieux décret municipal nous impose d’accueillir, une nuit durant, tout ancien propriétaire ou locataire de notre logement.



En me faufilant à travers les berceaux mêmes de ma mythologie personnelle, en tâchant de comprendre la nature même de la mémoire, bien que ce qu’elle fabrique s’avère être un Winnipeg illusoire, et en bravant, à travers une série d’étranges expériences domestiques, le pouvoir possessif de ma propre famille, je parviendrai peut-être à me libérer des forces mystérieuses qui attachent de manière occulte le cœur de bien des hommes à leur passé. Je parviendrai peut-être enfin à trouver la véritable signification du mot "chez-soi", et à faire tomber les chaînes qui m’en font prisonnier.



Guy Maddin






Synopsis et note d'intention - Interview de Guy Maddin - La presse

Careful
Sur les flancs abrupts de massifs montagneux dignes des Carpates, vivent les habitants de Tolzbad. Pourquoi le vol migratoire des oies sauvages est-il attendu chaque année avec tant d’appréhension? Quelle est cette prudence excessive qui les pousse à calfeutrer leurs fenêtres? Qui sont ces gens, où sommes-nous et quand?
Troisième film de Guy Maddin qui fait ici une utilisation fascinante de la couleur, " Careful " a été sélectionné dans les principaux festivals et acclamé par la critique internationale. En 1995, Guy Maddin reçoit la ‘Telluride Medal’ pour l’ensemble de son œuvre, titre très convoité décerné à des cinéastes aussi importants que Gance, Coppola, Tarkovski ou Eastwood.

bonus dvd
Tales from the Gimli Hospital
" Tales from the Gimli Hospital ", le premier long métrage de Guy Maddin, révèle d’emblée un metteur en scène hors du commun. Des premiers films de David Lynch à ceux de Bunuel, de Sternberg à Cocteau, les références n’ont pas manqué pour tenter de cerner ce film d’une grande originalité. Repéré aux Etats-Unis par Ben Barenholtz, le découvreur de Jodorowsky, Lynch, Romero ou des Frères Coen, cette œuvre explore la folie et la jalousie qui s’installent entre deux hommes qui ont, chacun à leur manière, aimé la même femme.

bonus dvd

Archangel
1917, Arkhangelsk: la cité russe ensevelie sous le givre pendant la Grande Guerre. Les gaz moutarde ont endormi la mémoire des soldats qui oublient d’arrêter de combattre, oublient de dormir, oublient qu’ils sont morts. Ils ne se souviennent que d’une chose: aimer. Sans jamais se rappeler qui. " Archangel " est un film baroque intensément poétique où tragédie et comédie se trouvent mêlées d’une façon étonnante.

Où VOIR LE FILM
COMMANDER LE DVD
The Heart of the World
Anna, scientifique travaillant pour l'Etat, découvre que le cœur du monde est sur le point d'avoir une attaque...
COFFRET GUY MADDIN
Le coffret réunit les dvd digipack également en vente individuellement: Tales from the Gimli Hospital Archangel Careful Dracula
Et les lâches s'agenouillent...
L'autobiographie fanstamée de Guy Maddin.
Dracula, pages tirées du journal d'une vierge
La rencontre de Guy Maddin, Gustav Mahler et Bram Stoker. Adaptation pour le cinéma d'un ballet, le film ressemble davantage à une œuvre dramatique qu’à une simple chorégraphie. Combinant à la fois une danse sensuelle, des scènes mimées et des intertitres qui rappellent le cinéma muet, il est interprété avec passion par les danseurs du Royal Winnipeg Ballet. Filmé en Super8, 16mm et Super16, puis monté en vidéo, "Dracula" a été transféré en 35mm devant son succès international. Le film a été montré dans de très nombreux festivals, recueillant plusieurs prix dont le Grand Prix au festival du film fantastique de Sitges.

bonus dvd
The Saddest Music in the World
avec Isabella ROSSELLINI et Maria DE MEDEIROS
scénario de Kazuo Ishiguro, Guy Maddin et George Toles d'après une idée originale de Kazuo Ishiguro.

Où VOIR LE FILM EN SALLE

Warning: getimagesize(affiches/56_affiche.jpg site) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /home/eddistri/www/resize_affiche.php on line 2

Warning: Division by zero in /home/eddistri/www/resize_affiche.php on line 14
Sissy-Boy Slap-Party
Une après-midi d’une suffocante chaleur. De jeunes marins qui ne portent sur eux que le strict nécessaire sont soudain pris d’une envie irrésistible de se gifler et de se fesser au rythme exotique des percussions africaines.
« Ulysse, souviens-toi ! »
BERLINALE 2012 - Sélection Officielle

Ulysse Pick est le chef autoritaire d’une bande de gangsters et un chef de famille négligent. Après une longue absence, il rentre enfin chez lui. Chez lui... Une maison qu’il ne reconnaît plus, une maison hantée par les fantômes du passé. Chaque recoin cache un secret dont il cherche la clé et il sent qu’il lui faut entreprendre une véritable odyssée au plus profond de ses souvenirs en parcourant la maison pièce par pièce.
Mais cette odyssée, pleine d’espoir, n’est peut-être que le rêve qui hante Manners chaque nuit, ou le rêve qu’il aurait tant aimé que son père fasse...

OÙ VOIR LE FILM
COMMANDER LE DVD
Des trous dans la tête !
Une nouvelle autobiographie de Guy Maddin.
narration: Isabella Rossellini

Où VOIR LE FILM